Application laser dans les cancers


Les applications laser dans les cancers

Envoyer Imprimer PDF

Des tumeurs au cerveau traitées au laser sans ouvrir la boite cranienne.Les 30.08.2008 des spécialistes français ont réussi à détruire des tumeurs métastatiques au cerveau avec un laser, en contrôlant en temps réel l'opération grâce l'imagerie par résonance magnétique nucléaire (IRM), sans ouvrir la boîte crânienne.Le professeur Alexandre Carpentier le 29 août 2008 à l'hôpital de Pitié-Salpetrière à Paris © Stephane de Sakutin. "C'est la première fois que l'on utilise une technologie laser en intracrânien, c'est-à-dire le crâne totalement fermé, associé à un contrôle IRM en temps réel pour éviter les dégâts collatéraux", a affirmé vendredi à l'AFP le Dr Alexandre Carpentier (hôpital Pitié-Salpetrière, Paris) qui a dirigé l'équipe de spécialistes de cette "première mondiale en neurochirurgie" selon l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris.

 

L'intervention, dont le quotidien Le Monde s'est fait l'écho, a été faite sous anesthésie locale dans la boite crânienne parun petit trou de 3 mm par lequel une fibre optique équipée d'un laser a été introduite. Huit malades, restés conscients pendant l'intervention, ont participé à l'essai clinique mené sous l'égide de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Les premiers cas sont parus dans la revue américaine Neurosurgery."Les patients souffraient de métastases cérébrales provenant de différents cancers - du poumon et du sein, majoritairement - devenues résistantes aux traitements (chimiothérapie, radiothérapie, radiochirurgie...) et inopérables, dans leur état, sous anesthésie générale", précise à l'AFP le Dr Carpentier.

 

Leur espérance de vie moyenne était estimée à environ trois mois, ajoute le neurochirurgien. Il juge les résultats "concluants", "sans aucune complication (oedème, épilepsie)" et avec "dans six cas de traitements complets des métastases, cinq qui n'ont toujours pas de récidives depuis neuf mois en moyenne".Les huit patients traités entre décembre 2006 et février 2008, représentent en effet au total 15 traitements (9 partiels et six complets). En mars 2007, au vu des premiers premiers résultats obtenus, l'équipe avait été autorisée à élargir les indications (traitement de plusieurs métastases dont certaines plus grosses).Une fois la tumeur localisée et la fibre en place à l'intérieur du crâne, le laser est activé et "chauffe pendant une à deux minutes la métastase et la détruit (nécrose)".

 

 

Un système informatique permet d'ajuster l'énergie délivrée par le laser -"la chaleur est contrôlée toutes les 3 secondes afin de ne pas dépasser 90 degrés"-. Des cartographies de la température permettent de prédire les zones nécrosées. Résultats que l'on vérifie ensuite, poursuit Alain Carpentier."Le patient ne ressent rien pendant l'intervention et peut sortir en général 14h après, le soir ou le matin suivant l'heure de l'intervention".Cette forme de traitement, bien tolérée par les patients, a bénéficié d'une technique mise au point avec le centre anticancéreux MD Anderson de Houston et la société BioTex (Texas).

"Ce traitement est le prélude d'un futur développement des techniques d'IRM interventionnelle en neurochirurgie", soulignent les auteurs.M. Carpentier indique "avoir besoin de 2 millions d'euros pour poursuivre ses recherches avec le physicien Julian Itcowitz"."Nous cherchons notamment à optimiser ce traitement avec l'apport des ultrasons en complément, toujours sous contrôle de l'IRM", explique-t-il en regrettant de manquer d'argent pour mener à bien ses projets.Les métastases surviennent lorsque des cellules cancéreuses migrent à partir d'une tumeur pour envahir un autre organe.

Keywords:skull base meningiomas, semiconductor lasers, micro-surgery

Objective: To investigate the semiconductor laser microsurgery in the surgery of skull base meningiomas.
Methods: 18 cases of skull base meningiomas according to the tumor site using one or both frontal approach, modified pterional approach, post-rock ear bone surgery such as tentorial approach channels to be removed, respectively, intraoperative application of High power semiconductor lasers in combination with microsurgical technique.
Results: 14 cases of cutting, sub-total resection in 4 cases, no operative death and severe complications.
Conclusion: The application of semiconductor laser micro-surgery purposes of skull base meningiomas increased rate and total removal of tumor surgery.

Key words: skull base meningiomas, semiconductor lasers, micro-surgery
Meningioma of the skull base is the most frequent sites, accounting for about 40% of the total incidence of meningiomas, to sphenoid ridge, tuberculum sellae, olfactory groove, and anterior cranial fossa, cerebellopontine angle, petroclival region and other parts of common surgical more difficult. Skull base meningiomas were treated in our department, 18 cases of skull base meningiomas were treated over the same period about 31.6%, respectively, using semiconductor laser micro-surgery, and achieved good effect, analysis of reports are as follows.

1 clinical materials
1.1 General information: The group of 5 males and 13 females. Aged 29 to 69 years, mean 47.1 years, duration of 3 weeks to 10 years, an average of 25.2 months.
1.2 parts of skull base meningiomas occurred: five cases of sphenoid ridge, tuberculum sellae 3 cases, 3 cases of cerebellopontine angle, petroclival region in 4 cases, 2 cases of olfactory groove, anterior cranial fossa in 1 case.
1.3 The main clinical manifestations: headache, dizziness in 14 cases, blurred vision and decreased visual acuity in 9 cases, 5 cases of hearing loss, facial numbness in 6 cases, one or both diminished sense of smell, loss of 3 cases, eye movement disorder, three cases of diplopia , 7 cases of ataxia, cranial nerve disorder in 7 cases.
1.4 Pathological types: endothelial 5 cases, fiber cell type in 3 cases, sand size in 3 cases, vascular type 2 cases, mixed type in 3 cases, no typing in 2 cases.
1.5 Imaging examination: This group, 18 patients underwent CT examination, 12 cases and for MRI examination. CT scan for a more uniform high-density, boundary clear tumor images, enhanced scan showed markedly enhanced tumor, mostly spherical or spherical, a small number of lobulated. Tumor size 6cm 7 cases, MRI showed a long T1 short-T2 signal, to enhance the tumor significantly enhanced. 9 routine cerebral DSA, including two cases of another line of the main blood supply to tumor embolization.

 

 

Mise à jour le Mercredi, 10 Juillet 2013 11:41
 


Inscription aux lettres d'information







Publicité